iemploi.net, offres, demandes d'emploi en Côte-d'ivoire et en Afrique
Votre offre d'emploi

TERMES DE REFERENCE DE L’ELABORATION D’UN NOUVEAU PLAN STRATEGIQUE DE LA LUTTE CONTRE L’ULCERE

Date de publication : 11/10/2012 - Expiration :25/10/2012
Informations générales
Entreprise Handicap International Lieu Lomé (Togo)
Type de contrat CDD  
Fonction : Santé / Social  
Secteur d'activité Santé-Social  
Présentation entreprise
Handicap International est une association de solidarité internationale spécialisée dans le domaine du handicap. Non gouvernementale, non confessionnelle, sans affiliation politique et à but non lucratif, elle intervient dans tous les contextes aux côtés des personnes en situation de...
Description du poste

En 1999, le Togo a mis en place le Programme National de lutte contre l’Ulcère de Buruli (PNLUB). Cependant malgré l’existence de ce programme, le Togo ne disposait pas de politique et de stratégie de lutte jusqu’en 2007. Handicap International, avec le soutien financier de la Fondation Sanofi Espoir et en collaboration étroite avec ses partenaires, l’OMS et la Deutsche Lepra-und Tuberkulosehilfe e.V. (DAHW), a soutenu l’élaboration d’un document de politique assorti d’un plan stratégique quinquennal de lutte contre l’ulcère (2008-2012). En l’absence de ressources suffisantes pour sa mise en œuvre, Handicap International, en lien avec ses partenaires et sur recommandation des experts de l’OMS, a initié un projet triennal de lutte contre la maladie dans la région maritime au sud du Togo (2008-2011). Ce projet, en appui au PNLUB-LP est basé sur les besoins identifiés et issus du plan national stratégique.

 

En 2011, Handicap International s’est approché de la fondation Anesvad pour un appui technique et financier du volet implication communautaire de la lutte dans les deux districts les plus endémiques de la région, le Zio et le Yoto. L’analyse de la mise en œuvre de cette composante essentielle de la stratégie de lutte contre l’ulcère de Buruli selon les recommandations de l’OMS nous a amené des résultats assez satisfaisants. Cependant malgré ces avancées, des difficultés en termes de couverture géographique et de diagnostic différentiel de la maladie persistent.

 

En 2012, Handicap International a sollicité le soutien technique et financier de la Fondation Anesvad pour une d’extension des activités qui font partie d’un projet global de lutte contre l’ulcère de Buruli en Région maritime au Togo mis en œuvre sur 3 volets : le volet médical assuré par l’ONG allemande DAHW, le volet « prise en charge des incapacités » par Handicap International sur un financement de Sanofi Espoir et le volet « implication communautaire » sur financement Anesvad. Les 3 volets se complétant, sont mis en œuvre simultanément et de manière complémentaire pour une prise en charge globale de l’ulcère de Buruli.

 

CONTEXTE ET JUSTIFICATION      

 

L’ulcère de Buruli constitue une menace émergente pour la santé publique dans le monde et plus particulièrement en Afrique de l’Ouest et Centrale. Face à cette menace, l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a mis en place l’Initiative Mondiale de Lutte contre cette affection qui est en charge de la coordination de ses activités de plaidoyer, de surveillance, de lutte et de recherche dans le monde entier.

En 1998, l’OMS a organisé une conférence internationale à Yamoussoukro (République de Côte-d’Ivoire), dont les objectifs étaient d’obtenir des informations et d’élaborer des stratégies mondiales de recherche, de surveillance et de lutte contre l’ulcère de Buruli. A cette rencontre les représentants de plus de vingt (20) pays dont le Togo ont signé la Déclaration de Yamoussoukro sur l’ulcère de Buruli par laquelle ils s’engagent à lutter contre cette maladie.

Ainsi, au Togo, un programme national de lutte contre la maladie a été créé en 1999 afin de coordonner les actions sur le terrain. Plus tard en 2006, la nomination d’un chef de programme à temps plein et l’implication importante de l’OMS a relancé la dynamique de cette lutte. Avec cette nouvelle donne, de nouveaux partenaires s’intéressaient de plus en plus à cette thématique.

En 2007, le ministère de la santé avec le soutien des partenaires notamment, Handicap International, la DAHW et l’OMS a élaboré et adopté un document de politique de lutte et un plan national stratégique de lutte contre l’ulcère de Buruli pour la période de 2008 à 2012. Ce plan est basé sur les 6 axes stratégiques recommandés par l’OMS à savoir : 1) activités au niveau communautaire; 2) le renforcement du système de santé; 3) la Prise en charge standardisée des cas; 4) Supervision, suivi et évaluation des activités de lutte; 5) Plaidoyer, mobilisation sociale et partenariats; 6) Recherche opérationnelle.

Faute de pouvoir mobiliser de ressources suffisantes et sur recommandations de l’OMS, les partenaires se sont engagés à mettre en œuvre le plan stratégique de façon restreinte à la région maritime qui est la région la plus endémique au Togo. Ce qui a permis désormais au Togo de disposer de données fiables sur l’ulcère de Buruli dans la région maritime de 2008 à ce jour.

Le plan stratégique initial développé en 2007, arrive à terme en décembre 2012. Il est donc impératif que le ministère de la santé se dote d’un nouveau plan au regard d’une plus grande implicationdes partenaires financiers et la volonté politique manifeste de l’Etat Togolais à travers  l’engagement personnel du Président de la République  qui a signé la Déclaration de Cotonou ayant sanctionnée la réunion des hautes autorités nationales sur l’ulcère de Buruli, organisée le 30 mars 2009.

Avec le soutien financier et technique de la fondation Anesvad, Handicap International en appui au PNLUB-LP cherche à contracter le service d’un consultant pour la réalisation du bilan du plan précédent et la mise en place d’un nouveau plan en concertation par tous les acteurs et partenaires impliqués dans la lutte contre l’ulcère de Buruli au Togo.

 

Objectif général de la mission:

L’objectif principal de la mission est de faire le bilan du précédent plan et de redéfinir les axes stratégiques prioritaires assortis d’un nouveau  plan stratégique national de lutte contre l’ulcère de Buruli 2013-2015.

 

Objectifs spécifiques:

  1. Faire une analyse SWOT avec tous acteurs/partenaires sur la mise en œuvre du plan précédent

 

  1. Redéfinir et prioriser les activités à mettre en place autour des axes prédéfinis du plan stratégique soit :

 

I. Activités au niveau communautaire

 Dépistage précoce des cas au niveau communautaire

Campagne d’Information, éducation et communication (IEC) dans les communautés et écoles

 Formation des agents de santé villageois et renforcement du système de surveillance à base communautaire

II. Renforcement du système de santé

 Infrastructure, équipement et logistique

 Formation des agents de santé

 Implication des responsables intermédiaires (district, région, province)

 Notification et enregistrement standardisés par l’utilisation des formulaires UB01 et UB02 et du logiciel HealthMapper

III. Prise en charge standardisée des cas

 Confirmation des cas par le laboratoire

 Antibiotiques spécifiques – rifampicine et streptomycine

 Chirurgie

 Prévention des incapacités et rééducation physique (PIRP)

IV. Supervision, suivi et évaluation des activités de lutte

V. Plaidoyer, mobilisation sociale et partenariats

VI. Recherche opérationnelle

 

  1. Elaborer une ébauche de document de plan stratégique

 

  1. Assurer l’animation et la modération d’un atelier de planification stratégique sur 3 jours

 

 

 

PROPOSITION METHODOLOGIQUE ET PLAN DE TRAVAIL:

 

Etude documentaire

L’analyse de la documentation disponible relative à la formulation, gestion et rapports de mise en œuvre et d’évaluations des activités du projet dans du plan stratégique précédent. Après les premières appréciations, le plan de travail de terrain sera défini de commun accord avec le consultant.

 

Travail de terrain :

(Maximum 10 jours). Analyse de l´intervention sur le terrain et analyse SWOT avec tous les partenaires. Le dernier jour de travail sur le terrain, le consultant réalisera une restitution initiale des résultats avec les 2 responsables de la DAHW, HI, qui participeront sur le terrain et l´équipe du PNLLUB-LP.

 

Travaux préparatoires

Il s’agira pour le consultant de recueillir des données auprès du ministère de la santé et des partenaires et acteurs impliqués dans la lutte contre l’ulcère de Buruli afin de faire une analyse rapide de la mise en œuvre du plan stratégique 2008-2012. Il fera ensuite un travail de redéfinition des axes stratégiques prioritaires à prendre en compte dans le nouveau plan triennal et ceci en étroite collaboration avec tous les partenaires et acteurs pour une meilleure appropriation. Un draft plan national stratégique de lutte contre l’ulcère devra être disponible à l’issue de la mise en œuvre de ces deux activités précitées.

 

L’atelier de planification stratégique

Il s’agira d’un atelier de trois jours sous la conduite du même consultant. Il regroupera les cadres du ministère de la santé, les directeurs des programmes, les directeurs régionaux de la santé, les directeurs préfectoraux de la santé, les contrôleurs régionaux, les points focaux de l’OMS Togo et AFRO, les représentants de la société civile (ONG/associations locales, les tradithérapeutes et les représentants de personnes atteintes de l’ulcère de Buruli) et les autres institutions impliquées dans la lutte contre l’ulcère de Buruli.

 

La première partie de cet atelier sera consacrée à la présentation des résultats des travaux préparatoires notamment les grandes orientations stratégiques du nouveau plan, les résultats attendus et les activités majeures à mettre en œuvre dans le cadre de la lutte contre l’ulcère de Buruli au Togo.

 

La deuxième partie sera réservée aux travaux en commission qui permettront d’affiner les différentes composantes du plan et les activités majeures, les indicateurs et le budget estimatif par composante.

 

La dernière partie constituera l’étape décisive de validation et d’adoption du document final et des réflexions sur la mobilisation des ressources nécessaires en vue de la mise en œuvre effective du plan.

 

Rapport final et plan stratégique:

Un draft plan stratégique triennal et un rapport devront être présentés et discutés avec les responsables de la coordination du PNLUB-LP, la DAHW, Handicap International et Anesvad, 10 jours après la phase de travail sur le terrain qui auront le droit de faire les amendements et commentaires sur le documents dans un délai de 3 jours après la réception des documents.

 

Structure du plan stratégique national

 

1.         Généralités et problématique

            Cadre physique et socio économique

            Connaissances sur l’ulcère de Buruli

           

2.         Problèmes prioritaires

 

3.         Objectif du programme

            Objectif  général        

            Objectifs spécifiques 

 

4.         Stratégies

           

Composante stratégique 1 : Activités au niveau communautaires

           

Composante stratégique 2 : Renforcement du système de santé    

 

Composante stratégique 3 : Prise en charge standardisée des cas  

 

Composante stratégique 4 : Supervision, suivi et évaluation des activités de lutte

 

Composante stratégique 5 : Plaidoyer, mobilisation sociale et partenariats

 

Composante stratégique 6 : Recherche opérationnelle

 

5.         Cadre logique de mise en œuvre des activités

 

6.         Programmation et budgétisation pour la période 2013 – 2015          

 

7.         Rôles des différents partenaires dans le cadre de la mise en œuvre du plan stratégique

 

 

Tâches principales du Consultant

  • Elaborer une offre technique et une offre financière pour la réalisation de la mission (ces propositions devront inclure le cadre opératoire)
  • Procéder au recueil des données auprès du ministère de la santé, des acteurs et des partenaires impliqués sur la thématique de l’ulcère de Buruli
  • Elaborer en concertation avec tous les acteurs et partenaires un draft de plan national stratégique de lutte contre l’ulcère de Buruli en se basant sur les axes stratégiques prioritaires prédéfinis
  • Organiser et animer l’atelier de planification stratégique
  • Rédiger un rapport définitif de l’atelier assorti d’un plan national stratégique de lutte contre l’ulcère de Buruli au Togo

 

Profil du Consultant

  • Formation et expérience en santé publique
  • Avoir au moins 5 années d’expériences dans la réalisation d’évaluations dans le domaine de la santé
  • Avoir une expérience confirmée dans le domaine de la programmation et des planifications stratégiques
  • Avoir une bonne connaissance de la région et une maîtrise du système de santé togolais
  • Avoir une connaissance et expérience dans l´application de l´approche de genre.

 

Prémices de la mission et auteurs

 

Anonymat et confidentialité

L´équipe de consultants donnera l´assurance que l´information collectée restera strictement confidentielle. Nul autre que les parties contractantes ne seront autorisées à connaître le contenu du diagnostique. Le cabinet d´étude devra s´assurer que son personnel respecte cette confidentialité.

 

Neutralité

L´équipe ne devra pas faire des actions ou émettre des manifestations subjectives; notamment lors du travail de terrain.

 

Exclusivité

L´engagement de l´équipe pour implémenter le diagnostique sera à plein temps, ne pouvant pas réaliser d´autres travailles hors celui-ci.

 

Intégralité

La consultation devra faire le point sur des sujets qui ne son pas strictement cités dans les termes de référence et qui peuvent être utiles pour avoir une vision plus complète de la réalité sanitaire du pays.

 

Incidents

Si lors de la réalisation du travail sur le terrain ou dans d´autre phase de la mise en place de la mission se présentent des problèmes, ceux-ci devront être communiqués, immédiatement, à HI. Si cette communication ne se produit pas, ces difficultés, en aucun cas, pourront être utilisées pour justifier la non obtention des résultats établis par HI dans les termes de référence.

 

Auteur et publication.

Les membres de l´équipe de consultants et/ou le cabinet d´études, délégueront tout droit d´auteur au Ministère de la santé par le biais du PNLUB-LP, qui détient le droit de l´édition du plan final. Dans ce cas, les consultants et/ou le cabinet d´études seront cités comme les auteurs du texte. Comme mécanisme additionnel de dissémination des conclusions, Handicap International pourra demander à l´équipe de présenter les résultats et les leçons apprises obtenus lors de la réalisation de la mission

.

Langue de travail.

La langue de travail sera le français.

 

Calendrier de la mission :

 

La mission se déroulera en 3 étapes :

 

  1. Réalisation des travaux préparatoires : 10 jours
  2. Atelier de programmation :                    03 jours
  3. Finalisation du document et rapport :    10 jours

 

Soit au total 23 jours de travail à partir du 1er novembre 2012

 

 

Présentation de la proposition technique et critères d'évaluation

Le délai de rigueur pour la présentation du dossier de candidature est fixé au 25 octobre 2012, inclus. La documentation devra se présenter par e-mail en indiquant comme référence RÉF : «Elaboration plan stratégique PNLUB-LP Togo», à l´adresse suivante : secretariat@handicap-international-togo.org

Un comité composé du HI, PNLUB-LP, DAHW et Anesvad aura en charge l’analyse des offres et le choix du consultant.

 

La documentation suivante fera l’objet d’évaluation:

  • Déclaration signée d’acceptation des termes et conditions.
  • Proposition méthodologique et suggestions additionnelles pour compléter les termes de Référence
  • Profil concret du consultant et CV
  • Expertise du cabinet d’étude
  • Offre financière détaillée

Flux Rss

Facebook

Twitter

Recherche rapide

Secteur d'activité

Fonction

Accueil du site |  consultez les offres |  Actus et conseils |  Nos Partenaires |  Espace candidat |  Espace Recruteur |  Conditions d'utilisation |  Nous contacter
© 2010 - iemploi.net